Les Entreprises au coeur du DOC

Former par et pour l'entreprise

Dès le départ, les Ecoles membres du DOC ont fait le choix de la professionnalisation des enseignements. C'est ainsi que des conventions ont été conclues avec le patronat, notamment le CNP (Conseil National du Patronat), la Confédération Patronale des Industries Touristiques du Sénégal (COPITS) et bon nombre d’entreprises, d’ONGs et d’organismes publics.

La mise en œuvre de programmes conformes aux orientations du PSE (Plan Sénégal émergent) et aux exigences de développement de la région Ouest-Africaine sont également une préoccupation permanente.

Accroître la connaissance réciproque entre l’école et l’entreprise, développer l’entrepreunariat, favoriser l’employabilité des jeunes, telles sont les défis qui s’imposent. L’adaptation des programmes aux besoins des entreprises devient dès lors une nécessité absolue. 

Mais comment atteindre cet objectif plein de bon sens, lorsque l’on sait que les mutations économiques et technologiques ne cessent de s’accélérer ? Comment définir les besoins de l’entreprise à un instant T, en sachant que ces mêmes besoins auront changé avant la sortie des diplômés ? Cela est observable dans tous les secteurs, plus particulièrement celui des Technologies.

Notre réponse à cette problématique plus que sérieuse repose sur des dispositifs pédagogiques qui favorisent l’autonomie de l’étudiant. En effet, il convient de compléter les savoir académiques et les savoir-faire par la capacité à résoudre des problèmes nouveaux et à s’auto-former, ainsi que le développement du « creative thinking »…

A ce sujet, Geoff Mulgan, fondateur du think tank Demos, Professeur à la London School of Economics nous explique qu’il y  a 3 niveaux d’intelligence : un niveau individuel, collectif et global. Ces 3 niveaux correspondant à 3 défis :
  • apprendre à résoudre des problèmes existants,
  • apprendre à résoudre de nouveaux problèmes
  • apprendre à définir et résoudre de nouveaux problèmes.
Pour aborder ces défis, l’Ecole et l’Entreprise doivent collaborer étroitement et apprendre l’une de l’autre en toute humilité, le plus important étant dans l’ouverture des esprits. C’est cela l’ADN du Dakar Open Campus.